Sauvetage d'un éléphant enchaîné et affamé pendant 50 ans : sa réaction est juste incroyable

Voici les images incroyables qui montrent l’instant de la délivrance pour cet éléphant qui a été enchaîné et maltraité par son maître. Pendant plus de 50 ans Raju a été torturé, attaché à une chaîne munie de crampons. L’animal était nourri par la grâce de touristes passant à côté de lui relate le DailyMail Online.

 

sauvetage-dun-elephant-enchaine-et-affame-pendant-50-ans-sa-reaction-est-juste-incroyable-emouvant-(3)

C’est grâce à l’intervention d’une société de protection animale, basée à Londres, que le sort dramatique de l’éléphant Raju a pu changer. Tous les jours, l’éléphant ‘exploité’, devait se tenir devant une urne comme un mendiant devant les touristes. Sans scrupule le maître nourrissait à peine son animal.

sauvetage-dun-elephant-enchaine-et-affame-pendant-50-ans-sa-reaction-est-juste-incroyable (3)

Avec l’aide de 20 officiers des services forestiers et six policiers de la région d’Uttar Pradesh l’équipe de la société londonienne de charité pour la sauvegarde des animaux sauvages composée de 10 vétérinaires et d’experts a décidé d’intervenir directement en Inde.

Le jour de sa «délivrance» Raju a pleuré des larmes de soulagement racontent les témoins.

Il s’agissait d’une intervention spéciale. La mission de sauvetage s’est déroulée à la tombée de la nuit afin d’éviter tout grabuge avec la population locale. De cette manière également Raju pouvait être protégé de la chaleur brûlante du soleil.

Pooja Binepal, la porte-parole de l’organisme de bienfaisance au Royaume-Uni, décrit au DailyMail le sauvetage comme «incroyablement émotionnel» pour l’équipe. Elle a expliqué: «Raju a passé les 50 dernières années à vivre une existence pitoyable enchaîné 24 heures sur 24, un acte de cruauté intolérable.»

sauvetage-dun-elephant-enchaine-et-affame-pendant-50-ans-sa-reaction-est-juste-incroyable-emouvant-(1)

L’équipe fut stupéfaite de voir les larmes couler sur le visage de Raju pendant le sauvetage. «C’était une expérience incroyablement émouvante pour nous tous. On savait dans nos cœurs qu’il réalisait qu’il était libéré.»

sauvetage-dun-elephant-enchaine-et-affame-pendant-50-ans-sa-reaction-est-juste-incroyable-emouvant-(4)

«Les éléphants sont des animaux non seulement majestueux mais très intelligents. Ils font preuve de sentiments de douleurs et de joie. Alors on peut imaginer quelle torture cela a été pour lui d’être enchaîné pendant plus d’un demi-siècle.» poursuit Pooja Binepal.

«Avant que nous n’arrivions à son secours il ne savait pas ce que c’était de marcher sans ses fers. Mais aujourd’hui il sait ce qu’est la liberté et il va apprendre la douceur…»

sauvetage-dun-elephant-enchaine-et-affame-pendant-50-ans-sa-reaction-est-juste-incroyable (9)

Sans papiers ni documents juridiques un processus de confiscation a été lancé devant la justice à l’encontre du dernier propriétaire. «On pense effectivement qu’il a connu au total pas moins de 27 propriétaires.»

«Il mangeait du plastique et du papier»

On ne sait pas comment le propriétaire a acquis Raju. Sans doute a-t-il été capturé alors qu’il était bébé, sa mère capturée et abandonnée par des braconniers dans un piège. «C’est la méthode habituelle, raconte Pooja Binepal, et c’est devenu un commerce révoltant! Les éléphanteaux sont ensuite attachés et battus jusqu’à qu’ils se soumettent complètement à leurs propriétaires, leurs esprits sont cassés!»

«Nous avons découvert le cas de Raju particulièrement tragique. Il n’était pas nourri correctement. Des touristes ont commencé à le nourrir avec des ‘douceurs’. Pour survivre l’animal a été poussé à manger du plastique et du papier. Ses ongles étaient particulièrement grands, il avait des abcès et des plaies ouvertes aux pieds…»

L'éléphant découvre petit à petit le plaisir d'être libre, manger à sa faim, être choyé et même lavé.

sauvetage-dun-elephant-enchaine-et-affame-pendant-50-ans-sa-reaction-est-juste-incroyable (6)

sauvetage-dun-elephant-enchaine-et-affame-pendant-50-ans-sa-reaction-est-juste-incroyable (7)

 

Source : Dailymail

Commentez sur Facebook

Ailleurs sur le Web ...

Fermer
... sur les réseaux :