Un fermier américain vient de perdre son valeureux coq ...

Un fermier américain vient de perdre son valeureux coq. Il se rend alors au marché mais arrive un peu tard, malheureusement. Il commence à regarder les coqs qui restent mais il n'y en a plus qu'un, maigrichon, à demi affalé sur le bord de sa cage.

Il s'avance vers le propriétaire et lui demande:
- Combien vous demandez pour le coq?
- 500 €
- 500 € !!! Êtes-vous malade ?
- Ho là, attention l'ami. Ce coq est l'un des plus grand spécimen de son espèce. Ce qu'il est capable de faire à vos poules, aucun coq n'est capable de le faire.

Se disant qu'il n'a rien à perdre, notre fermier paie et emporte son coq. Rendu chez lui, il le lâche dans sa basse-cour puis va nourrir les animaux de l'étable.
Soudain, il entend un vacarme épouvantable : v'la ti'pa que le coq est train de baiser les poules à un rythme infernal ! Après sa baise incroyable, le coq tombe par terre, yeux clos.
Le fermier, en grogne, se dit:
- Bon, je me suis encore fait avoir! Ce coq ne vaut déjà plus rien!

Le lendemain, au réveil, le fermier entend encore un vacarme épouvantable venir de la ferme. Il regarde à la fenêtre et voit son coq en train de mettre les lapins et les dindons! Encore une fois, après sa baise incroyable, le coq tombe par terre, yeux clos.
Le fermier, en grogne, se dit:
- Bon, cette fois c'est sûr, je me suis encore fait avoir! Ce coq ne vaut rien!

Le surlendemain matin, même scénario. Le coq saute tout ce qui bouge dans la ferme: vache, cochon, poulet... puis s'effondre, yeux clos.
Alors qu'il aperçoit des vautours qui commencent à tourner autour de la ferme, le fermier arrive au pas de course et se met à hurler:
- Mon pauvre coq! Mon Dieu,...
Puis le coq ouvre un oeil, pointe une aile vers le ciel puis dit tout bas au fermier :
- TSSSS! Ta gueule! Tu vas les effrayer!

Commentez sur Facebook

Ailleurs sur le Web ...

Fermer
... sur les réseaux :